Project Pelican

Les évadés d'Alcatraz

Un sorcier nous dit la veille au soir qu’il nous faut retrouver l’homme en noir pour retrouver nos vies. En moins criptique on apprend au journal TV que le FBI nous accuse d’avoir provoqué l’incendie du phare.

On nous évacue de nuit dans une communauté hippie après nous avoir dit de prendre contact avec un Jason Willson, sioux assez âgé.
Marc, canadien de 34 ans, nous accueille dans la communauté de Redflower pendant que sa compagne Wendy nous fait le café.

Habitants de la communauté

Eddy et Karen, couple libertin (surtout Karen)
Dwayne grand dadet ex-quarterback
Ginger et ses deux filles Dawn et Sunset
Rose, junkie au stade avancé
Nathanael nous rejoint, se présente comme apache, peu causant

La communauté s’est créée sous l’impulsion de Marc y a environ un an. Elle prône la vie en communauté et l’autarcie. Je vais aider à l’entretien du jardin pendant que Smoke se prend un vent par Karen et que Simon teste la bagnole. En milieu d’après-midi un hélico et des SWAT entourent l’entrepôt. Prise d’assaut, mort de Nathanael, de Marc d’une des gamines. La communauté n’était à priori qu’une couverture à un trafic de drogue.

On se fait embarquer puis libérer par un policier furieux qui nous dit que nous avons un bon avocat… HEUREUX DE L’APPRENDRE… Non mais il nous a bien regardé ? Cette histoire sent mauvais.

Nous louons une voiture pour nous rendre au rendez-vous avec Willson et croisons Simon, qui avait profité d’être dans la bagnole pour se carapater en douce, dans une station service sur la route. Nous arrivons au lieu où nous sommes censés rencontrer notre contact à la tombée de la nuit, c’est une petite maison isolée. Aucune lumière n’est perceptible aussi entrons-nous dans ce qui s’avère être un immonde charnier. Une famille a été massacrée par ce qui semble être un animal, mais des traces humaines sont visibles à l’extérieur de la maison. Nous récupérons un fusil de chasse, des lames et de maigres munitions et remontons la trace.

Nous trouvons Willson à son bout qui ne nie pas avoir tué les occupants de la maison, il avait “trop faim” nous dit-il. Après nous avoir aiguillé vers une poubelle (ou boite aux lettres,je ne me souviens plus), il nous demande de le tuer ou de partir. Nous optons pour la première option, mais son instinct de survie est plus fort que sa raison et il engage le combat. Pas moins de 3 décharges de chevrotine et plusieurs coups de couteaux seront nécessaires pour venir à bout de ce monstre, qui nous laisse avec nombre de questions irrésolues.

Nous nous rendons, après avoir apporté à Willson et ses victimes les derniers rites et incendié la maison, au lieu qu’il nous a indiqué et trouvons une enveloppe contenant :

Une cagoule en laine noire
Une photo de 5 marines de la 2ème guerre mondiale, un homme blanc est entouré.
Une douille de fusil Une coupure de presse sur de Martin Luther king
Une photo du patron du FBI serrant la main de Nixon.
Un garde du corps est entouré et il s’avère que c’est le même homme que celui de la première photo.
Cinq adresses, une à Twin Peaks une à Little Italy, les autres faudra qu’on cherche.

Comments

Cedric_Jeanneret

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.